3 singes

La France a peur. Les Français ne se sentent plus en sécurité, même dans la France profonde. Partout la menace existe et pas seulement à Paris ou en Ile de France.

Dans la nuit du 22 avril, dans le 9e arrondissement de Lyon, une dame âgée de 87 ans a été violée durant deux heures par un cambrioleur, dans son appartement, rue Pierre Audry. Un individu sans papier, arrivé à Lyon quelques mois plus tôt et qui vit dans la rue. Connu des services de police pour plusieurs cambriolages avec violences. Interpellé, portant une bague appartenant à la malheureuse octogénaire, confondu par son ADN, il a essayé de s'en sortir en expliquant qu'il était mineur. On ne comprend plus notre justice ni nos lois. Cet odieux personnage aurait dû se trouver en prison, ou expulsé depuis bien longtemps.

Depuis le début de mars 2018 toute la France est concernée, il n'y a plus une seule ville, un seul village, qui soit épargné par la violence venue d'ailleurs.

Strasbourg : mardi soir, un Soudanais agresse sexuellement une femme, en pleine rue, alors qu'elle rentrait chez elle vers 23 h 30, dans le quartier de Kronenbourg. Un individu lui fait un croche-pied. Déséquilibrée, il se jette sur elle et tente de l'étrangler jusqu'à ce qu'elle perde connaissance. Il lui touche le sexe et les seins. La jeune femme parvient à s'échapper et se met à courir mais l'agresseur la rattrape et la fait chuter une seconde fois puis reprend ses manœuvres de strangulation et d'attouchements. Un passant met en fuite l'agresseur. Le Soudanais de 25 ans a été interpellé dans les environs et reconnu par la victime et le passant. Il a sollicité un délai pour préparer sa défense, quand il a été présenté vendredi au Tribunal de Grande Instance de Strasbourg. Placé en détention provisoire jusqu'à l'audience fixée à vendredi 18 mai.

Villeurbanne : Dans la nuit de vendredi à samedi, un homme, qui avait proféré des menaces, fonce sur la foule assistant à un concert. Mouvement de panique. Un policier blessé. L'homme a été placé en garde à vue.

Grenoble : Le 29 mars, une voiture fonce sur des soldats, près de la caserne de Varces (Isère). L'homme les a insultés en arabe, puis fait demi-tour pour tenter de les écraser. Ils se sont jetés dans le fossé.

Toulouse : Une foule d'une centaine d'individus a attaqué la police qui venait interpeller un trafiquant de drogue, dans le quartier multiculturel de la Reynerie. Un policier blessé mais aucun des assaillants n'a été arrêté.

Givors : Un musulman tente d'étrangler le petit ami de sa fille parce qu'il n'était pas musulman. Il est présenté au Parquet.

Courcouronnes : Sa voiture est mal garée, devant la résidence du square Jean-Jaurès, Noureddine, 21 ans, menace de mort et tire à plusieurs reprises en direction d'un gardien d'immeuble. Déjà sept condamnations et 12 mentions sur son casier judiciaire, Noureddine est condamné à 2 ans de prison, dont 1 avec sursis.

Beauvais (Oise) : 3 migrants africains, du Cap Vert, qui, en avril 2015, avaient violé collectivement une jeune fille de 15 ans, ont été arrêtés mardi, après trois ans d'enquête. Ils sont laissés libres, sous contrôle judiciaire, alors qu'ils étaient introuvables, voyageant dans plusieurs villes de Picardie et au Cap Vert.

Limay (Yvelines) : 3 maghrébins (d'origine marocaine et algérienne), sans domicile fixe, violent collectivement deux jeunes françaises mineures, 16 et 17 ans. Elles ont été enlevées, séquestrées et violées.


Nantes : En 48 heures, lundi soir, deux femmes agressées à leur domicile, Boulevard des Belges. Passant par le jardin, les cambrioleurs étaient armés d'une arme de poing. Deux jours plus tôt, à Rezé, une dame de 87 ans, menacé d'un couteau est également cambriolée. Samedi 17 mars c'est un couple de Nantais et ses trois enfants qui sont ligotés par des cambrioleurs armés, quartier Doulon.

Castres : Il fonce sur une trentaine de paras du 8e RPIMA, qui revenaient d'une marche nocturne, puis fait demi-tour et fonce de nouveau. Arrêté et passé en comparution immédiate, devant le Tribunal Correctionnel de castres « pour violences avec arme de destruction », il n'avait ni permis de conduire, ni assurance. 10 mois de prison, dont 6 avec sursis.

Verdun : un clandestin africain, Halim Jendara, originaire de Mauritanie, demandeur d'asile et déjà condamné, agresse et vole avec violences plusieurs octogénaires.

Il retire de l'argent avec la carte volée, le 19 mars, rue Saint-Louis, à une dame de 88 ans. Il agresse une octogénaire très malade et lui vole son portefeuille. Condamné à 4 ans de prison.
Dijon : un migrant musulman, Mahamat Bilal, originaire du Tchad, tente de violer une infirmière puis une touriste chinoise.

Poitiers : Michel, 83 ans, avait accueilli chez lui, par solidarité, Mohamed, 42 ans. Il lui a volé la totalité de ses économies, vidé son compte en banque, près de 100 000 euros. Mohamed est condamné à 30 mois de prison, dont 20 avec sursis. Il devra rembourses Michel (Belle blague !)

Rennes : un Algérien, Azeddine Brahimi, tue son ex-femme « parce qu'elle voulait vivre à l'occidentale. Elle voulait vivre en France comme une française ». Lui voulait qu'elle vive comme en Algérie. Pour son avocat il s'agit d'un « meurtre communautaire ».

Nîmes : le 23 avril, dans le quartier Pissevin, une jeune femme médecin est insultée, jetée à terre, rouée de coups. Elle a été hospitalisée en urgence.

Je pourrais poursuivre cette liste sur des pages et des pages : 30 % d'agressions avec violences, de vols, de viols, en plus et il n'y a aucune raison pour que cette progression diminue, d'autant plus qu'un nouveau groupuscule raciste, baptisé « Ligue de défense Noire Africaine », dirigé par un individu qui se fait appeler « Gucci ig », exige que des millions de migrants africains viennent occuper les campagnes françaises.

L'Etat ferme les yeux, le ministre de l'Intérieur se bouche les oreilles et les médias se taisent.
Nous sommes gouvernés par « trois petits singes » !

Source: Riposte par Manuel Gomez