Prise d'otages à Trèbes





TERRORISME - Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui s'était proposé comme otage auprès du jihadiste auteur des attaques dans l'Aude, est mort des suites de ses blessures, a annoncé ce samedi 24 mars le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Emmanuel Macron a rendu hommage samedi matin à l'officier, écrivant dans un communiqué qu'il était "tombé en héros" et méritait "respect et admiration de la nation tout entière". Il a fait "preuve d'un courage et d'une abnégation exceptionnels", écrit le chef de l'Etat.

"Jamais la France n'oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice", écrit aussi le ministre de l'Intérieur sur Twitter à propos de ce gendarme de 45 ans resté seul dans le Super U avec Redouane Lakdim, auteur des attaques dont le bilan s'élève désormais à quatre morts.

"Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés. Mort pour la patrie", a ajouté Gérard Collomb. "Le coeur lourd, j'adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons de la gendarmerie de l'Aude."

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés.

Mort pour la patrie. Jamais la France n'oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice. Le coeur lourd, j'adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons de la Gendarmerie de l'Aude.

Le président Emmanuel Macron avait salué dès vendredi le "courage" de l'"officier supérieur de la gendarmerie, qui s'est porté volontaire pour se substituer aux autres otages. Ce gendarme "a sauvé des vies et fait honneur à son arme et notre pays. Il lutte actuellement contre la mort et toutes nos pensées vont à lui et à sa famille", ajoutait Emmanuel Macron.

Le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, qui s'était substitué aux otages vendredi lors de l'attaque d'un supermarché de Trèbes, dans l'Aude, a succombé à ses blessures. Il avait 45 ans.